Procos : mars percuté par la guerre

7 avril 2022


@PARIS LE 7 AVRIL 2022 A 18:50 – La conjoncture n’est pas bonne. Si les restaurants profitent ces derniers jours de la sortie de la crise sanitaire, le commerce de détail souffre de la guerre en Ukraine, des élections qui approchent, de l’inflation galopante et du prix à la pompe qui pèse sur les arbitrages de la clientèle : le litre de sans-plomb passera toujours avant un nouveau t-shirt. Les chiffres du panel Procos du mois dernier affichent des ventes en retrait de 5,3 % par rapport à mars 2019 : la restauration – 14 %, la chaussure – 13,8 %, la beauté-santé – 13 %, le textile à – 9,7 %, le jeux-jouets-culture à – 10,3 %. Seuls l’alimentaire spécialisé (+ 11,7 %) et la maison (+ 3,4 %, mais – 10 % par rapport à 2021) tirent leur épingle du jeu. Affectées par la réouverture des boutiques bien sûr, mais surtout par l’incertitude générale, les ventes Internet reculent également, de – 26 % par rapport à l’an dernier. La fréquentation des centres commerciaux s’inscrit selon le club d’enseignes à – 30 %, celle des centres-villes à – 25 %, celle de la périphérie à – 13 %.