L'Enseigne d'Or 2017

La XXVIIe Enseigne d'Or a été ouverte par Serge Papin, président de Système U, et présentée par Alain Boutigny et Philippe de Mareilhac au Théatre des Champs-Elysées, le lundi 25 septembre 2017.

 


Revivez en diaporama L'Enseigne d'Or 2017

Les partenaires

Les lauréats

Architecture

  • Léon de B.

Rénovation

  • Courir

Originalité

  • Privé de Dessert

Efficacité

  • Square Maker

 

Le jury

  • Alain Boutigny (La Correspondance de l’Enseigne)
  • Philippe de Mareilhac (Market Value)
  • Noël Moussali (Micromania)
  • Dan Ohnona (Fnac-Darty)
  • Jean-Philippe Deltour (CréditRelax - Capequity)
  • Laurent Bonnet (Immochan)
  • Mickael Intins (Retail In)
  • Lionel Aboudaram (Matador)
  • Christophe Anjolras (Volcan Design)

En résumé

L’enseigne d’Or est le prix décerné depuis vingt-six ans aux concepts les plus étonnants et les plus performants – les plus jeunes tirant légitimité des plus anciens. Il est remis chaque automne par ses deux fondateurs, Alain Boutigny, fondateur de «La Correspondance de l’Enseigne», et Gérard Caron, fondateur de Carré Noir, devant un parterre de plus de 1 000 personnalités du commerce et de l’immobilier de commerce, toujours réuni dans une salle de spectacle : le commerce est une fête !

La cérémonie est «ouverte» par une figure de premier plan étant ou ayant été liée d’une manière ou d’une autre par le commerce moderne : Michel-Edouard Leclerc(Centre E. Leclerc) en 1995, Maurice Lévy (Publicis) en 1996, Jean-Michel Wilmotte(architecte) en 1999, Daniel Cathiard, ex-président de Go Sport et propriétaire -récoltant (Château Smith Haut Lafitte) en 2003, Jean Bousquet, fondateur de Cacharel en 2006, Maurizio Borletti, président de La Rinascente et du Printemps Holding en 2010, Georges Plassat, président du groupe Carrefour en 2013.

  

Le réglement

  I - Préambule

L'Enseigne est le nom porté par une chaîne de magasins locale, régionale, nationale ou internationale. C'est, par sa duplication, sa productivité, la qualité du service qu'elle rend au consommateur et la part équitable de progrès qu'elle réserve à celui-ci, la forme moderne et achevée du commerce spécialisé, charnière entre le détail indépendant et les hypermarchés. Ces chaînes de franchises, de succursales, de coopératives, de concessions et de partenariats occupent aujourd'hui, en moyenne, 75 % des emplacements de centre commercial et 60 % de ceux de centre-ville. L'enseigne fait partie de la vie de tous les jours : pour le vin c'est Nicolas, pour les chaussures c'est André, pour les lunettes c'est Krys, pour l'équipement du foyer c'est Ikea, pour les vêtements c'est Celio ou H&M, pour le grignotage c'est La Brioche Dorée, pour la réparation automobile c'est Norauto.

 

II - L’histoire

1990 : Alain Boutigny, directeur "La Correspondance de l'Enseigne" et Gérard Caron, fondateur de Carré Noir, créent l’Enseigne d'Or, trophée de la créativité commerciale.

1991 : Trois Enseignes d'Or. Elles sont décernées à de nouvelles chaînes apportant, par leur innovation (architecture, réussite, originalité de leurs produits ou de leur façon de vendre), une dimension supplémentaire aux techniques et aux structures de distribution. Les premières Enseignes d'Or sont remises le 1er octobre dans l'amphithéâtre Jean Girard du Centre français du commerce extérieur (Cfce), avenue d'Iéna, à Paris.

1993 : Cinq Enseignes d'Or. Création de deux Enseignes d'Or supplémentaires : Rénovation et Enseigne de la Première Chance. Celle-ci est destinée à aider un jeune commerçant à démarrer : des fabricants de matériels offrent l’aménagement dessiné bénévolement par une agence d’architecture et un promoteur met gratuitement à disposition, pendant un an, un local dans l’une de ses galeries marchandes. C'était l'Immobilière Carrefour en 1993, Immochan en 1994.

1994 : Neuf Enseignes d'Or.  Création de quatre Enseignes d'Or de plus : Publicité, Rendement, Succès et Prix Spécial du Jury.

1996 : Création du prix de L’Homme des Enseignes d’Or.

1998 : Création du prix L’Enseigne d’Or du Centre-Ville.

 

III - Les prix

L'Enseigne d'Or de l'Originalité, l'Enseigne d'Or de l'Architecture, l'Enseigne d'Or de l’Efficacité, l'Enseigne d'Or de la Rénovation, l'Enseigne d'Or du Rendement, l'Enseigne d'Or du Succès, l'Enseigne d'Or de la Publicité, L’Enseigne d’Or du Centre-Ville, le Prix Spécial du Jury, l’Homme des Enseignes d’Or.

 

IV - Les lauréats

1991 : Nature&Découvertes (Originalité) ; Shop 8 (Architecture) ; Häagen Dazs (Efficacité ).

1992 : L'Editorial Café (Originalité) ; L'Homme Moderne (Architecture) ; American Car Wash (Efficacité).

1993 : Le Comptoir du Saumon et Cie (Originalité) ; Swatch Store (Architecture) ; El Rancho (Efficacité) ; La Maison de La Presse (Rénovation) ; La Manufacture Générale du Bois (Première Chance).

1994 : La Générale d'Optique (Originalité) ; Extrapole (Architecture) ; Au Bureau (Réussite) ; Etam (Rénovation) ; Catimini (Rendement) ; Toys 'R' Us (Succès) ; Benetton (Publicité) ; McDonald's (Prix spécial du Jury) ; Hugues Rivière (Première Chance).

1995 : Cap Récré (Originalité) ; Columbus Espresso Bars (Architecture) ; Clean Discount (Efficacité) ; Nouvelles Frontières (Rénovation) ; Multiples (Rendement) ; Maxi-Livres (Succès) ; Darty (Publicité) ; Bec Poilu (Prix spécial du Jury).

1996 : Loisirs&Création (Originalité) ; Vision Originale (Architecture) ; Sunglass Hut (Efficacité) ; Tartine et Chocolat (Rénovation) ; Pomme de Pain (Rendement) ; Tati (Succès) ; Krys (Publicité) ; Sega-La Tête dans les Nuages (Prix spécial du Jury) ; Robert Lascar (L’Homme des Enseignes d’Or).

1997 : Au Nom de la Rose (Originalité) ; Orcanta (Architecture) ; The Phone House (Efficacité) ; Mister Minit (Rénovation) ; Courir (Rendement) ; C&A (Succès) ; Léon de Bruxelles (Publicité) ; Sephora (Prix spécial du Jury) ; Jean-Claude Sarazin (L’Homme des Enseignes d’Or).

1998 : La Compagnie du Vélo (Originalité) ; Fnac Junior (Architecture) ; Phone Shop (Efficacité) ; Geneviève Lethu (Rénovation) ; Brice (Rendement) ; Picard Les Surgelés (Succès) ;  Hippopotamus (Publicité) ; Marks&Spencer (Centre-ville) ; Hennes&Mauritz (Prix spécial du Jury) ; Philippe Houzé (L’Homme des Enseignes d’Or).

1999 : Apache (Originalité) ; Les Mégalithes (Architecture) ; Les Maisonnables (Efficacité) ; Pizza del Arte (Rénovation) ; Paul (Rendement) ; Castorama (Succès) ; Celio (Publicité) ; Virgin Megastore (Centre-ville) ; Luc Vandevelde (L’Homme des Enseignes d’Or).

2000 : Odji (Originalité) ; Kelton (Architecture) ; Moviesport (Efficacité) ; Darjeeling (Rénovation) ; Du Pareil au Même (Rendement) ; Alain Manoukian (Succès) ; La City (Publicité) ; Monoprix (Centre-ville) ; Marcel Frydman (L’Homme des Enseignes d’Or) ; Houra.fr (Prix spécial du Jury).

2001 : Graine d’Appétit (Originalité) ; Résonances (Architecture) ; Origins (Efficacité) ; Kiabi (Rénovation) ; Foot Locker (Rendement) ; Ikea (Succès) ; André (Publicité) ; Fnac (Centre-ville) ; Georges Plassat (L’Homme des Enseignes d’Or) ; les dix nouveaux concepts de Bercy Village (Prix Spécial du Jury).

2002 : Du Bruit dans la Cuisine (Originalité) ; Ecriture et Cie (Architecture) ; Tika (Efficacité) ; Intersport (Rénovation) ; Parashop (Rendement) ; Alain Afflelou (Succès) ; C&A (Publicité) ; Pathé (Centre-ville) ; Eric Ranjard (L’Homme des Enseignes d’Or).

2003 : Be (Originalité) ; Staggy (Architecture) ; Moa (Efficacité) ; Princesse Tam-Tam (Rénovation) ; Micromania (Rendement) ; Gifi (Succès) ; Optic 2000 (Publicité) ; Decitre (Centre-ville) ; La Samaritaine (Prix Spécial du jury) ; Chantal Zimmer (Femme des Enseignes d’Or).

2004 : Piment Bleu (Originalité) ; Place Média (Architecture) ; Starbuck’s Coffee (Efficacité) ; Sfr (Rénovation) ; Bert’s (Rendement) ; Yves Rocher (Succès) ; Club Méditerranée (Publicité) ; Nicolas (Centre-ville) ; Jacques Le Foll (Homme des Enseignes d’Or) ; Jean-Luc Bret (Prix Spécial du jury),

2005 : Pataugas (Originalité) ; Kuoni (Architecture) ; Artrium (Efficacité) ; Jeff de Bruges (Rénovation) ; Un, Jours, Ailleurs (Rendement) ; Lapeyre La Maison (Succès) ; Leroy Merlin (Publicité) ; Sncf (Centre-ville) ; Jean-Michel Grunberg (Homme des Enseignes d’Or) ; Natura Brasil (Prix Spécial du jury),

2006 : L'Atelier de Chefs (Originalité) ; Bhv Déco (Architecture) ; Guy Degrenne (Rénovation) ; Monop' (Efficacité) ; Monceau Fleurs (Rendement) ; Nespresso (Publicité) ; Buffalo Grill (Succès) ; Michel Dervyn (Prix Spécial du Jury), Jean-Claude Prinz (Enseigne d'Honneur exceptionnelle).

2007 : Espressamente Illy (Architecture) ; Aquamondo (Efficacité) ; Tout Compte Fait (Rénovation) ; The Phone House (Rendement) ; Darty (Succès) ; Monoprix (Publicité) ; Jean-François Duprez (Homme des Enseignes d’Or).

2008 : Passage du Désir (Originalité) ; Uniqlo (Architecture) ; Naturéo (Efficacité) ; Flunch (Rénovation) ; Pharmavie (Rendement) ; Courtepaille (Succès) ; Habitat (Publicité) ; Franck Provost (Homme des Enseignes d’Or).

2009 : Desigual (Originalité) ; Vavro&Co (Architecture) ; Carrefour City (Efficacité) ; Yves Rocher (Rénovation) ; Monsoon Accessories (Rendement) ; Petit Bateau (Publicité) ; McDonald’s (Prix Spécial du jury) ; Roland Beaumanoir (Homme des Enseignes d’Or).

2010 : Snac’in Crep (Originalité) ; Les Fées de Bengale (Architecture) ; Chez Jean (Efficacité) ; Le Tanneur (Rénovation) ; Zumo (Rendement) ; Conforama (Publicité) ; Apple (Prix Spécial du jury) ; Marc Goguet (Homme des Enseignes d’Or).

2011 : Altermove (Originalité) ; Epices Roellinger (Architecture) ; Acuitis(Efficacité) ; Nature&Découvertes (Rénovation) ; Undiz (Rendement) ; Sushi Shop (Publicité) ; Jacques-Antoine Granjon (Homme des Enseignes d’Or).

2012 : Viens Jouer à la Maison (Originalité) ; Causses (Architecture) ; Pret A Manger (Efficacité) ; Francesca (Rénovation) ; La Pataterie et Kiko (Rendement) ; Simply Market (Publicité) ; Didier Guérin (Homme des Enseignes d’Or).

2013 : Alto Café (Originalité) ; Lego (Architecture) ; Big Fernand (Efficacité) ; Eram (Rénovation) ; Monoprix (Publicité) ; La Pâtisserie des Rêves (Rendement) ; Pierre Mestre (Homme des Enseignes d'Or).

2014 : Sports d'Epoque (Originalité) ; Roger&Gallet (Architecture) ; Primark (Efficacité) ; La Halle (Rénovation) ; Finsbury (Rendement) ; Orpi (Publicité) ; Christian Pimont (Homme des Enseignes d'Or).

2015 : Au Bout du Champ (Originalité) ; Graine de Pastel (Architecture) ; Spartoo (Efficacité) ; Etam Lingerie (Rénovation) ; Pandora (Rendement) ; Desigual (Publicité) ; Jean-Pierre Petit (Homme des Enseignes d'Or).

2016 : Kilo Shop (Originalité) ; Sensee (Architecture) ; Tiger (Efficacité) ; Tablapizza (Rénovation) ; Micromania (Rendement) ; Burger King (Publicité) ; Alexandre Bompard (Homme des Enseignes d'Or).

 

V - Le jury

Le jury est composé de neuf membres désignés intuitu personae. 
Les commerçants y disposent de deux sièges renouvelables tous les ans ; les promoteurs, architectes, conseils immobiliers, financiers et publicitaires d'un siège chacun pour deux ans. Les deux fondateurs y occupent un siège permanent. La règle ordinaire est celle du consensus. En cas de nécessité, les votes ont lieu bulletin secret à la majorité relative à un ou plusieurs tours. 
Le jury applique et interprète le règlement, pour l’essentiel né de l’usage. Ses décisions sont sans appel.

 

VI - Le règlement

1/ Les concepts nés ou annoncés l’année précédente par «La Correspondance de l’Enseigne» sont éligibles à l’Enseigne d’Or de l’année en cours. Une liste exhaustive de ceux-ci est dressée à partir des deux «numéros bilan» : Nouveaux Concepts et Relookage, publiés la première et la seconde semaine de janvier. S’y ajoutent éventuellement des candidatures spontanées entrant dans le cadre défini ci-dessus.

2/ Les dossiers de candidatures pertinentes sont présentés au jury qui désigne 12 nominés : 3 dans chacune des catégories mises aux voix : Architecture, Originalité, Efficacité, Rénovation.

3/ Ces dossiers sont soumis au vote souverain des lecteurs de «La Correspondance de l'Enseigne». Un bulletin de vote est adressé à chaque abonné qui se prononce pour une Enseigne d’Or par catégorie. Le scrutin se déroule à la majorité relative à un tour. Le décompte des voix fait apparaître un premier, un second et un troisième lauréat par ordre décroissant.

4) Le jury décerne directement les six Enseignes d’Or de la Publicité, du Rendement, du Succès, du Centre-Ville, le Prix Spécial du Jury et l’Homme des Enseignes d’Or. Un second, voire un troisième lauréat est désigné. Le jury a le loisir de ne pas décerner l’une ou l’autre de ces Enseignes d’Or ou d’en ajouter une ou plusieurs qui lui sembleraient pertinentes au regard de l’actualité ou de l’évolution du commerce. 


5) Un lauréat dont le mandataire social se trouve dans l’incapacité de recevoir son prix est remplacé par l’élu ou le nominé lui faisant directement suite dans le classement.,

6/ Sauf raison exceptionnelle et dûment motivée, une enseigne ne peut recevoir une Enseigne d’Or deux années de suite, quelle que soit la catégorie concernée. L’usage a porté ce délai à cinq ans.

 

VII - L'organisation

Chaque année, les Enseignes d'Or sont remises aux lauréats au cours d'une manifestation de grande envergure organisée le premier mardi d’octobre, à Paris. Cette soirée rassemble les plus hauts responsables de la distribution, de la promotion des centres commerciaux, de l’immobilier de commerce, de l’investissement et des institutions représentatives du commerce. Elle a reçu :

- 250 personnes au Centre français du commerce extérieur le 1er octobre 1991

- 270 personnes au Centre français du commerce extérieur le 29 septembre 1992

- 600 personnes au Centre français du commerce extérieur le 5 octobre 1993

- 800 personnes à l'Espace Pierre Cardin le 4 octobre 1994

- 1 000 personnes à l'Espace Pierre Cardin le 5 octobre 1995

- 1 000 personnes à l'Espace Pierre Cardin le 8 octobre 1996

- 1 100 personnes à La Maison de La Chimie le 7 octobre 1997

- 1 150 personnes à La Maison de La Chimie le 6 octobre 1998

- 1 200 personnes à la Maison de La Chimie le 5 octobre 1999

- 1 300 personnes à la Maison de La Chimie le 3 octobre 2000

- 1 300 personnes à la Maison de La Chimie le 2 octobre 2001

- 1 350 personnes à la Maison de La Chimie le 8 octobre 2002

- 1 350 personnes à la Maison de La Chimie le 2 octobre 2003

- 1 400 personnes à la Maison de La Chimie le 5 octobre 2004

- 1 450 personnes à la Cité des Sciences le 11 octobre 2005

- 1 500 personnes à la Cité des Sciences le 3 octobre 2006

- 1 550 personnes à la Cité des Sciences le 2 octobre 2007

- 1 800 personnes à la Cité des Sciences le 6 octobre 2008

- 1 800 personnes à la Cité des Sciences le 5 octobre 2009

- 1 300 personnes au Théâtre Marigny le 11 octobre 2010

- 1 300 personnes au Théâtre Marigny le 3 octobre 2011

- 1 300 personnes au Théâtre Marigny le 1er octobre 2012

- 1 700 personnes au Théâtre des Champs-Elysées le 21 octobre 2013

- 2 000 personnes au Théâtre des Champs-Elysées le 15 septembre 2014

- 2 000 personnes au Théâtre des Champs-Elysées le 19 octobre 2015

- 2 000 personnes au Théâtre des Champs-Elysées le 26 septembre 2016

- 2 000 personnes au Théâtre des Champs-Elysées le 25 septembre 2017

 

VIII - L'ouverture

Chaque année, l’Enseigne d'Or est ouverte par une personnalité dont l’expérience et l’autorité motivent et valorisent les créateurs d’entreprise du commerce :

1994 : Jacques Dermagne, président du Conseil National du Commerce, vice-président du CNPF

1995 : Michel-Edouard Leclerc, co-président des Centres Leclerc

1996 : Maurice Lévy, président de Publicis

1997 : Dominique Mandonnaud, créateur de Sephora

1998 : Michel Delebarre, maire de Dunkerque

1999 : Jean-Michel Wilmotte, architecte

2000 : les lauréats des dix dernières années (60 enseignes).

2001 : Léon Cligman, président de New Man

2002 : le regretté Paul Louis Halley, président de Euro Commerce

2003 : Daniel Cathiard, ancien président de Go Sport, propriétaire-récoltant (Château Smith Haut Lafitte),

2004 : Jean-Louis Solal, ancien président de la Société des centres commerciaux et de Jlsi

2005 : Gérard Mermet, fondateur de Francoscopie

2006 : Jean Bousquet, fondateur de Cacharel

2007 : Phil Wrigley, Chief Executive Officer de New Look

2008 : Robert Rochefort, président du Crédoc

2009 : Jacques Perilliat, ex-président de l’Union du grand commerce de centre-ville

2010 : Maurizio Borletti, président de La Rinascente et du Printemps Holding

2011 : Michel Bon, ex-président de Carrefour et de France Telecom

2012 : Jean-Noël Reinhardt, président du Comité des Champs-Elysées

2013 : Georges Plassat, président de Carrefour

2014 : Jean-Paul Viguier, architecte

2015 : Guillaume Pepy, président de la Sncf

2016 : Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef et président d'Oliviers&Co

2017 : Serge Papin, président de Système U

 

 

IX - Codicile

L’Enseigne d’Or est l’œuvre de deux hommes sensibles au dynamisme et à l’authenticité du commerce spécialisé : Alain Boutigny et Gérard Caron. La manifestation qu’ils ont créée et qu’ils animent est l’une des plus importantes remises de prix professionnelles. Elle fait désormais référence dans le commerce et au-delà.


capture_decran_2014-01-15_a_09.06.32.png